JA 28

Les jeunes agriculteurs d'Eure et Loir

mai 05 2015

Participez à la cinquième édition de Plus belle la campagne

Plus belle la campagne fait son grand retour ! Après cinq ans de succès au sein de la ville de Chartres, l’événement se tiendra cette année en deux éditions : en grande première le samedi 16 mai à Anet et le samedi 6 juin à Chartres.  

A travers différents pôles thématiques sur les productions euréliennes (lait, viande, grandes cultures, cultures légumières), l’association AJIR 28 et les Jeunes Agriculteurs 28 souhaitent inciter cette année les consommateurs à manger des produits français et rapprocher les citadins et le monde rural.

Tout au long de ces deux nouvelles éditions de Plus Belle la Campagne, de nombreuses animations destinées à promouvoir l’agriculture et le milieu rural seront donc proposées au public eurélien.

 ->Un marché de producteurs aux couleurs du département

De nombreux producteurs labellisés Terre d’Eure et Loir seront présents lors des deux journées pour offrir à la vente des produits gourmands, symboles de la diversité des productions euréliennes.

-> Des ateliers dégustation pour se délecter les papilles

 Le matin, une dégustation de viande grillée sur plancha et « made in Eure et Loir » sera offerte aux passants. L’après-midi, petits et grands pourront goûter du pop corn eurélien et redécouvrir la production de maïs. Puis tout au long de la journée, une fontaine à lait sera mise à disposition des visiteurs.

-> Une mini-ferme: Poules, lapins, moutons et chèvres animeront la mini-ferme et attendront la caresse des enfants.

 -> Un pôle sur les céréales

Les cultures seront à l’honneur toute à la journée via diverses animations dont notamment : un jeu de reconnaissance des graines, une exposition de bacs en culture, une présentation du parcours du grain de blé jusqu’à la farine, et une exposition des cultures atypiques du département.

 -> Un pôle sur la pomme de terre

 La pomme de terre sera la culture légumière de plein champ star de l’événement. Pour mieux la connaitre de nombreuses animations seront prévues parmi lesquelles : un atelier pour les enfants de customisation, un jeu concours de la pesée d’un sac de pomme de terre et un jeu concours de reconnaissance des différentes variétés de pommes de terre, des courses en sacs,  etc.

-> Un pôle sur la filière viande

La production de viande eurélienne sera également présentée via l’explication du menu journalier d’une vache, une présentation de l’élevage bovin allaitant en Eure et Loir, mais aussi de nombreux jeux pour enfants (jeux de la vache sauteuse).

 -> Un pôle sur la filière lait

La filière lait n’en saura pas pour autant oubliée. Une vache géante trônera ainsi sur la place des Epars avec de nombreux jeux : quizz, dégustation de lait, présentation de  produits faits à partir de lait, etc.

 -> Un pôle sur la filière avicole

 L’élevage avicole de l’Eure et Loir sera également mis à l’honneur à travers un atelier de peinture sur œuf, un jeu de la pêche aux canards pour les enfants, une présentation de poules pondeuses et de poulets de chair, etc.

 -> Le réseau Bienvenue à la ferme à l’honneur le samedi 16 mai à Anet

L’édition de Plus Belle la Campagne du samedi 16 mai à Anet, accueillera de nombreux adhérents du réseau Bienvenue à la ferme qui offriront au public eurélien de nombreuses animations variées et inédites, à l’image de leur exploitation : animation sur la laine, le safran, dégustation de fromages de chèvres, etc.

Mais aussi…

 Des courses endiablées de tracteurs à pédales et une exposition d’un tracteur viendront également ponctuer la journée, qui se voudra champêtre et rurale.

 -> Aspects pratiques

Dates et lieu :

le samedi 16 mai à Anet devant le Château,

Le samedi 6 juin à Chartres sur la place des Epars.

Horaires : de 9h30 à 17h30

Plus d’informations : 02 37 24 46 54.

Présence d’une buvette « made in Eure-et-Loir », tout au long de la journée du samedi 16 mai à Anet.

mai 05 2015

Avancées de la manifestation du mercredi 29 avril à Orléans.

Les JA de la région remercient ceux qui se sont déplacés le 29 avril à Orléans pour répondre à notre appel à mobilisation. Nous étions plus de 600 réunis avec une centaine de tracteurs et une trentaine de remorques.  Ce rassemblement en masse a permis de faire comprendre à l’administration notre mécontentement.

Suite à cette action une délégation a été reçue par la DRAAF et la DDT45 pour exposer nos revendications portant principalement sur les problématiques de la déclaration PAC de cette année, les problématiques d’identification et de déclaration des SIE, la problématique des transferts de DPU/DPB car les formulaires ne sont toujours pas sortis, les problématiques liés à la mise en œuvre de la conditionnalité mais aussi les projets d’arrêtés relatif à la gestion des épisodes de pollution atmosphérique ou relatif aux conditions d’utilisation des insecticides en vue de protéger les abeilles.

L’administration locale s’est engagée à faire remonter au Ministère toutes nos revendications et plusieurs réponses concernant les déclarations nous ont déjà été apportées :

-          Tous les contours et donc superficies des îlots sont modifiables sur Telepac.
-          Les superficies des parcelles prises comme références en cas de contrôles sur les intrants (phytos, apports d’azote…) seront les superficies que nous avons dans nos enregistrements : il n’est pas question de modifier les enregistrements déjà réalisés.
-          Pour éviter que certains d’entre nous ne touchent pas leurs aides s’ils ont oublié de cocher la case «aides découplées » une alerte bloquante a été mise en place sur Telepac signalant ce problème avant signature du dossier.
-          Pour ceux qui déclarent des CIPAN pour répondre à l’obligation SIE, les espèces sont demandées lors de la déclaration. Il faut relativiser cette obligation car tout changement d’espèce au semis sera possible avec notification à la DDT.
-          Le ratio de maintien des prairies permanentes est régional, il n’y a pas de référence individuelle. Chaque îlot même en gel/prairies depuis plus de 5 ans ou en prairie permanente pourra donc être semé et déclaré cette année ou l’année prochaine en autre culture si besoin.
-          Un point d’étape sur l’avancée du nombre de déclarations et des problématiques rencontrées sera réalisé mi mai avec l’administration.
-          Les formulaires de transferts des DPU/DPB vont être diffusés dans les tous prochains jours. Nous ne manquerons pas de vous alerter dès leur sortie.

Nous vous tiendrons informés de toutes nouvelles informations et/ou acquis à venir. Pour toute question portant sur votre déclaration ou autre sujet, n’hésitez pas à contacter les JA 28.

mar 24 2015

Nouvelle PAC – LE FOLL : SOLUTIONS OU DEMISSION !

Jeunes Agriculteurs d’Eure-et-Loir lance dans tout le département une série d’actions pour demander à Stéphane Le Foll des solutions sur la PAC, ou la démission !

A quelques semaines des déclarations PAC et alors que l’année culturale a démarré depuis plus de 7 mois, les pouvoirs publics reportent sans fin l’annonce de règles stabilisées sur la mise en œuvre de la PAC. Pire, les réponses qui nous sont aujourd’hui apportées sur certains sujets vont engendrées des situations catastrophiques :

  • Plusieurs dizaines de milliers d’hectares ne vont plus être dotés de soutiens financiers dans notre région soit une perte économique de plusieurs millions d’euros à cause d’une règle qui interdit aux agriculteurs qui ont pris en location de nouvelles parcelles entre mai 2014 et mai 2015 de bénéficier de soutiens financiers sur ces parcelles !
  • Plusieurs dizaines de milliers d’hectares vont également être impactés par un autre dispositif qui « sanctuarise » certaines prairies ou parcelles en jachère depuis plus de 5 ans. Autrement dit les propriétaires de ces parcelles vont voir la valeur de leurs biens fortement diminuée et les exploitants auront un système d’exploitation figé !
  • Plus aucune nouvelle haie ne va être plantée pour aménager le territoire car à vouloir surprotéger les haies par des règles trop complexes, Le Ministre a fini par dissuader les agriculteurs d’en replanter !
  • Les aides PAC, destinées à financer l’installation des jeunes, sont attendues depuis le 1er janvier 2015. La remise en cause dernièrement du cadre national par la Commission Européenne a engendré 3 mois de retard dans le versement des aides, ce qui pénalise environ 800 jeunes agriculteurs. C’est à se demande si les instances gouvernementales veulent -elles encore des jeunes agriculteurs sur leur territoire.

 

Le canton d’Illiers Combray a ainsi lancé le premier coup de semence vendredi dernier.

D’autres actions sont à venir…